En poursuivant votre navigation sur https://macollecte.curie.fr vous acceptez l'utilisation de cookies et autres technologies similaires pour assurer le fonctionnement nominal du site web (par exemple maintenir votre connexion).

Fermer

La Solitaire du Figaro

 

Mutuelle Bleue - Cap 40% de cancers en moins

Le projet "Cap 40% de cancers en moins - Mutuelle Bleue pour l'Institut Curie" a pour objectif de sensibiliser le grand public et de mettre en avant le pourcentage de cancers qui pourraient être évités grâce aux changements des comportements.

Mutuelle Bleue souhaite inciter chacun à être acteur de sa santé en sensibilisant sur le rôle d’une bonne hygiène de vie. De son côté, l'Institut Curie veut mettre en avant l'importance de la générosité du public, sans laquelle la recherche contre cette maladie ne pourrait avancer.

Mutuelle Bleue et le projet CASSANDRA

Le choix du meilleur traitement pour nos patients est une préoccupation de tous les instants à l’Institut Curie. Radiothérapie, chimiothérapie, immunothérapie, … une fois que la maladie est déclarée il est essentiel de trouver le traitement qui présentera une efficacité maximale contre la tumeur avec un impact minimal sur la qualité de vie des patients.

Aujourd’hui, certains groupes de patients présentent des effets secondaires plus ou moins forts en fonction des types de traitements, notamment l’immunothérapie. Ces effets secondaires peuvent entrainer un arrêt des traitements. Les premières études ont démontré que la quantité de masse musculaire avait un impact positif sur l’efficacité de certains traitements mais à l’inverse pouvait augmenter le risque de toxicités de ces mêmes traitements quand elle s’avérait trop faible.

Le projet CASSANDRA a pour objectif de développer des algorithmes d’intelligence artificielle afin de déterminer, avant le début des traitements :

-        la composition corporelle des patients à partir de scanners réalisés en routine clinique

-        prédire les risques de toxicité des patients traités par immunothérapie en intégrant la mesure de la composition corporelle  

Pour ces patients sujets à des toxicités, cette anticipation des effets secondaires des traitements permettra l’organisation de soins de support en amont des traitements comprenant l’activité physique et la nutrition adaptée afin de leur permettre d’acquérir une masse corporelle adaptée aux traitements. La nutrition et l’activité physique seront ainsi une partie intégrée aux traitements pour améliorer la qualité vie et de soins des patients.  

Votre soutien est precieux pour le develeppement de ce projet. Merci !

96%

28 875 €

Objectif 30 000 €

Partager cet événement